Comment peut-on être aussi crétin ? | DERNIÈRE HEURE

DERNIÈRE HEURE

SUIVEZ L'ACTUALITÉ DEPUIS LE CONFORT DE VOTRE FOYER

Pour trouver un emploi ou des candidats ?

Dernière Heure

Home Top Ad

Annonce sensible ici

Post Top Ad

Annonce sensible ici

samedi 9 novembre 2019

Comment peut-on être aussi crétin ?


Ce vendredi le 8 novembre, dans le Journal de Montréal, nous apprenions que des permis de Santé Canada pour cultiver de la marijuana dite thérapeutique, ont été remis à des criminels reconnus pour la vente de stupéfiants. Même qu'une des personnes est en cours présentement pour trafic. Dites-moi que je rêve et réveillez-moi quelqu'un. 

    Par Claude Aubin
    Policier à la retraite, chroniqueur et auteur
    
    Publié le samedi 9 novembre 2019 à 12h05


Nous apprenons que Santé Canada ne fait pas d'enquête et que les permis sont rarement refusés. Ces criminels feront pousser en moyenne 240 plants, avec l'autorisation de nos fonctionnaires. En fait un permis de vente accordé sans même poser de questions. Les détenteurs de permis de pêches ou de chasse ont droit à un questionnement plus exhaustif. Pas d'enquête, pas de questions, juste un tampon d'acceptation par un fonctionnaire et voilà. Bienvenue au pays des licornes.

La question qui se pose est celle-ci, par qui et pourquoi ces décisions aussi surprenantes que stupides peuvent finalement être prises. Oui, la marijuana est légale maintenant, mais de là à ce que des trafiquants deviennent des fournisseurs, il y a quand même une marge.  À ce compte, je connais des trafiquants de boissons alcoolisées provenant d'ici et de grande qualité, qui pourraient devenir fournisseurs agréés. 

En laissant les criminels libres de faire pousser des plants pour des motifs thérapeutiques, nous laissons le loup dans la bergerie et nous nous fions à sa parole de ne pas manger les moutons. Notre société est tolérante, pas stupide. Les fonctionnaires de Santé Canada ont tout simplement abdiqués, ils doivent avoir trop de travail  pour regarder leur ordinateur et vérifier les antécédents judiciaires des demandeurs, 

Je suis tout simplement à court de mots. Les policiers se battent contre des individus faisant partie du crime organisé et Santé Canada donne des permis pour cultiver à ces mêmes personnes. Dans mon livre à moi, ou je suis vieux jeu, ou... Nous sommes servis par des crétins. Kafka n'aurait pas pu pondre mieux. Maintenant, votre revendeur aura sa certification. Ce philanthrope pourra vous livrer un produit de qualité avec la bénédiction de notre gouvernement. 

Le ridicule ne tue pas...   Le concurrent oui.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Veuillez noter que DERNIÈRE HEURE ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la Nétiquette. Bonne discussion !

Post Bottom Ad

Annonce sensible ici