Choisissez la taille du texte qui vous convient


Le Texas exécute un meurtrier qui avait choqué le pays


L'un des meurtriers ayant le plus choqué l'opinion publique américaine a été exécuté ce jeudi au Texas, après le rejet des ultimes recours de ses avocats qui affirmaient que le prisonnier souffrait d'hallucinations.






John Battaglia, 62 ans, a reçu une injection létale dans sa prison du grand État du sud et a été déclaré décédé à 21 h 40, ont annoncé les autorités pénitentiaires.

Des experts mandatés par un tribunal avaient conclu qu'il était mentalement apte.

Il y a 17 ans, John Battaglia avait fait les gros titres de la presse américaine et même au-delà en raison de l'atrocité de son double meurtre.

Cet ancien comptable au passé violent, vivant séparé de son ex-épouse, avait ouvert le feu à son domicile sur leurs deux filles, âgées de 6 et 9 ans, en prenant soin que la mère entende la scène à distance, grâce au haut-parleur du téléphone.

L'homme s'était ensuite rendu dans un salon de tatouage pour se faire graver sur le bras deux dessins en hommage à ses deux petites filles décédées.

Ses avocats avaient saisi la Cour suprême des États-Unis, en espérant obtenir un sursis de dernière minute, mais la haute cour a rejeté cet ultime appel.

L'exécution de M. Battaglia est la seconde cette semaine au Texas, l'État qui exécute le plus aux États-Unis.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Veuillez noter que DERNIÈRE HEURE ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !