Choisissez la taille du texte qui vous convient


Non au recrutement !


Les organisations religieuses ont-elles leur place dans un établissement d'enseignement, les transports en commun et les lieux publics en général pour y transmettre de l'information et, éventuellement, y faire du recrutement ?

C'est la question que nous serions tous en droit de connaître. Non seulement les témoins de Jéhovah recrutent en faisant du porte à porte les samedis matin avec leurs enfants, mais il le font également dans les transports en commun. Partout dans les lieux publics. Et en toute connaissance de cause.

Manon Boyer, la tante d'Éloïse Dupuis, cette jeune femme témoin de Jéhovah morte en octobre à la suite de complications après l'accouchement de son premier enfant à Lévis, invite la population québécoise à signer la pétition, initiée par Danielle Pellerin, une amie commune et membre du groupe Facebook DERNIÈRE HEURE.

Rappel des faits

Le 12 octobre 2016, Éloïse Dupuis est décédée à l’Hôtel-Dieu de Lévis quelques jours après un accouchement qui s’est compliqué. La patiente avait répété clairement et à plusieurs reprises qu’elle ne souhaitait pas recevoir de transfusion sanguine pour respecter ses convictions religieuses, même si cette opération aurait pu lui sauver la vie.

Par contre, plusieurs amis et membres de sa famille qui ne pratiquent pas cette religion ont été tenus à l’écart pendant les derniers jours. Ceux-ci ont soulevé de sérieux doutes à savoir si son refus de recevoir une transfusion était réellement éclairé, en évoquant entre autres la rigidité des règles et de l’encadrement des témoins de Jéhovah à cet égard.

La rapport du coroner attendu

Le rapport du coroner Luc Malouin est attendu impatiemment, tant par les proches TJ de la jeune maman décédée que les autres membres de la famille, les non-initiés comme les témoins les surnomme.

Il devra déterminer s'il y a eu erreur médicale et si Éloïse Dupuis avait exprimé clairement son refus de recevoir une transfusion sanguine, une procédure interdite selon la confession des Témoins de Jéhovah.

Le coroner doit notamment vérifier si la jeune femme a remis un avis signé dans lequel elle refusait toute transfusion, si elle a discuté avec son médecin, en somme, si elle a pris une décision éclairée.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Veuillez noter que DERNIÈRE HEURE ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !