Choisissez la taille du texte qui vous convient


La mère de David Fortin lui écrit une touchante lettre pour sa disparition survenue en 2009

Il y a 10 ans jour pour jour le jeune David Fortin a été vu pour la dernière fois à Alma avant de disparaître sans explication. Le garçon attendait l’autobus scolaire, mais il n’est finalement jamais monté.





Pour souligner ce triste anniversaire, Enfants-Retour Québec a publié sur Twitter un message touchant écrit par la mère de David Fortin.
Voici des extraits :

« Combien de temps encore va-t-il se passer sans te revoir ? Comment va-t-on faire pour continuer sans toi à nos côtés ? Qui détient l’information nécessaire et importante pour nous aider à te retrouver ? Toutes ces questions, je me les pose depuis dix ans ».

« Que reste-t-il de ces 14 années avec toi ? Des beaux souvenirs à te voir rire et sourire. Cuisiner, décorer, aider les autres, jardiner, travailler »

« Pourquoi un jeune homme aussi attachant que toi n’a pas réussi à se faire un seul ami avec qui partager, s’amuser, parler, un seul avec qui tu aurais pu livrer ta souffrance. Ça t’aurait grandement aidé et fort probable, tu n’en serais pas rendu là. Tu serais sûrement encore avec nous »

« Je t’aime mon fils et tu me manques tellement, je dirais même plus qu’avant. J’espère tant que tu sois bien là où tu es. Que ton cœur ne souffre plus. Que tu sois enfin libre de respirer la vie, une belle vie ».

« On continue à t’attendre mon amour. Maman xxxx »

La lettre intégrale
Se nourrir d’espoir

Malgré que dix ans se soient écoulés depuis sa disparition, les parents de David Fortin affirment ne pas perdre espoir de le retrouver vivant.

De son côté, la Sûreté du Québec assure que le dossier est toujours ouvert et que des enquêteurs continuent de recevoir des informations

Toute personne ayant des informations sur la disparition de David Fortin est priée de communiquer avec la Sûreté du Québec au 1 800 659-426

Fortin, David

12 février 2009

Portrait David Fortin VIeillissement de photo, David Fortin à l'âge de 16 ans
La Sûreté du Québec tente de retracer David Fortin, porté disparu depuis le mardi 10 février 2009. L’adolescent, âgé de 14 ans au moment de sa disparition, devait prendre l’autobus vers 7 h 50 pour se rendre à l’école secondaire Camille Lavoie , à Alma. Il n’a pas été revu depuis.

Description physique
  • taille : 1,73 m
  • poids : 75 kg
  • yeux : bruns
  • cheveux : bruns
Au moment de sa disparition, il portait un manteau rouge portant l’inscription « Polaris » à l’arrière, des jeans bleus, un polar noir avec capuchon, des espadrilles beiges des gants d’hiver rouges et une tuque grise.

Toute information à son sujet peut être transmise aux policiers au numéro 1-800-659-4264.

Veste Daqvid Fortin

Fiche complète de David Fortin.





Vive le bacon : Josey Arsenault présente les bienfaits du régime cétogène

Vive le bacon, un groupe Facebook basé sur le régime cétogène


Le régime cétogène est un régime riche en lipides particulièrement à la mode depuis quelques années. Pourtant, il est utilisé depuis près de cent ans pour soigner certaines pathologies, dont l'épilepsie. Il vise à réduire considérablement la consommation de glucides au profit des lipides pour provoquer un état de cétose. Au delà de la perte de poids importante, il aurait de nombreux bienfaits pour la santé.

Définition

Selon la définition de Google, il a été démontré que le régime cétogène est plus efficace qu'un régime faible en gras. En effet, de nombreuses études ont comparé des régimes alimentaires faibles en graisses ou riches en protéines et moyennement riches en glucides au régime cétogène.

Principes du régime

À l’origine utilisé chez les enfants atteints d’épilepsie afin de réduire les crises, le régime cétogène ou Keto a été développé dans les années 1920. Cette alimentation a d'abord démontré des effets anticonvulsivants (antiépileptiques) chez les épileptiques. Puis, le régime keto a gagné en popularité ces dernières années en tant que méthode rapide pour perdre du poids. On l'utilise également pour améliorer les symptômes du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires.

Le fonctionnement du régime

Le régime cétogène pour la perte de poids se caractérise par la consommation de :
  • 5% de glucides. Un régime alimentaire normal fournit habituellement entre 45 et 65% de nos calories sous forme de glucides.
  • 75% de lipides
  • 20% de protéines
Pour la perte de poids, il faut prendre 20 g et moins de glucides nets par jour.

Cette alimentation renverse donc complètement notre traditionnelle pyramide alimentaire et ses grands principes.

Avis de la diététicienne sur le régime cétogène

Selon Audrey Cyr, une nutritionniste ayant participé à la rédaction du texte sur le régime cétogène avec l'auteure Léa Zubiria, Diététicienne-Nutritionniste en juin 2018 sur le site Passeport Santé, le régime alimentaire ne respecte pas franchement les règles de base d’une alimentation équilibrée. Il exclut de nombreux groupes alimentaires et semble oublier la notion de plaisir. 

Le retrait des produits céréaliers, de légumineuses et des fruits peut mener à certaines carences notamment en fibres, en vitamines et en antioxydants qui jouent de nombreux rôle sur la santé. Cependant, il est difficile de nier les effets positifs démontrés que semble avoir cette alimentation sur la santé. 

S'il est difficile de le recommander pour l'instant en raison de son caractère très restrictif, de nombreuses études en cours devraient permettre d'y voir un peu plus clair dans les années à venir.

Pour en apprendre davantage sur les bienfaits ainsi que les points négatifs de ce régime, je vous recommande de vous rendre sur la page de Passeport Santé.

Vive le bacon !

Mon amie Josey Arsenault, co-animatrice à l'émission Le doc Mailloux et Josey et qui s'était fait connaître comme animatrice de radio à Le monde de Josey sur les ondes du FM 93 nous présente cette fois, en toute humilité son groupe Facebook Vive le bacon !, des recettes coups de coeur, des trucs et astuces sur l'alimentation cétogène. 

Je vous recommande de visiter son site web (sur WordPress) qui est, à mon avis et je m'y connais un peu, très bien fait. Elle décrit son parcours, nous propose ses recettes appétissantes, des témoignages nombreux et positifs, une section sur l'abc de l'alimentation cétogène est même disponible. Vous pouvez également soumettre vos recettes

Pour ma part, j'ai envie d'essayer et malgré mes craintes - je cuisine très peu - de rater mes plats et l'envie de perte du poids, cela vaut bien la peine d'essayer. Merci Josey !


Source : Site web Vive le Bacon !, Passeport Santé, Wikipédia

Un débat sur le surmagasinage d’experts psychiatriques lors de procès criminels est organisé par l'AFPAD


C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous vous informons qu’une journée dédiée au sujet du surmagasinage d’experts psychiatriques lors de procès criminels sera organisée par l’AFPAD le samedi 10 novembre prochain. 

À propos

Tout le monde a entendu parler de cette association sur les familles dont les proches ont été assassinés ou sont disparues. Elle fut fondée en 2005 par quatre pères ayant tous perdu leurs filles et qui se sont regroupés afin de dénoncer la violence faite aux femmes :

  1. Pierre-Hugues Boisvenu, père de Julie Boisvenu assassinée en 2002
  2. Marcel Bolduc, père d’Isabelle Bolduc assassinée en 1996
  3. Christian Caretta, père de Cathy Caretta assassinée en 1998
  4. Michel Surprenant, père de Julie Surprenant disparue en 1999
La mission principale de l'AFPAD est de briser l’isolement vécu par les familles des victimes en proposant des ressources et des outils variés dans le but de reconstruire leur vie.


De cette association est ressorti un grand constat : l’aide apportée aux familles de victimes d’homicide ou de disparition criminelle est insuffisante et l’iniquité entre la réhabilitation des contrevenants et des familles de victimes est criante. La mission de l’AFPAD découle donc de ce constat et la volonté d’aider et de supporter d’autres familles de victimes est venue tout naturellement.


Le déjeuner-causerie est une activité où les membres de l’AFPAD sont invités à se recueillir et à échanger sur leur drame en toute liberté et s’offrir un soutien mutuel, le tout dans un espace sans jugement. Ces déjeuners d’une durée de deux (2) heures sont animés par un bénévole nommé « ambassadeur » qui a habituellement vécu un drame similaire.

Les objectifs de ces rencontres sont : de briser l’isolement; de créer des liens de solidarité, d’entraide et de soutien; de verbaliser le vécu selon les étapes de cheminement du deuil; de normaliser les émotions.

Le surmagasinage d’experts psychiatriques lors de procès criminels

« Nous sommes honorés que des experts aient accepté notre invitation à discuter de ce propos dans un but d’éclairer sur les processus et d’envisager des pistes de solution. Cette journée se veut rassembleuse des acteurs sociaux, judiciaires, policiers et communautaires.

Plusieurs de nos familles qui ont dû vivre ces procès de longue durée en ressortent avec un sentiment d’amertume face à cette défense trop souvent invoquée par la partie défenderesse, soit la notion de non-culpabilité pour troubles mentaux. 

Il va de soi que nous ne voulons contester les droits fondamentaux contenus dans la Charte canadienne des droits et libertés, mais nous pensons qu’un questionnement se doit d’être fait, et ultimement arriver à proposer des solutions aux décideurs sociaux et législatifs. »

PANÉLISTES ET CONFÉRENCIERS

MATINÉE

Animateur du débat : Jean-François Guérin, journaliste au réseau TVA

Experts invités au débat :
  • Gilles Chamberland, M.D., médecin psychiatre à l’Institut Philippe-Pinel
  • Nicole Gibeault, juge à la retraite et chroniqueuse judiciaire
  • Michaël Nguyen, journaliste judiciaire au Journal de Montréal
  • Jean-François Brochu, analyste affaires policières et sergent superviseur retraité

DÎNER ET RÉSEAUTAGE (inclus dans le coût d’entrée)

APRÈS-MIDI
  • Témoignages de membres de l’AFPAD à propos de leur expérience à un procès
  • Présentation de différents cas vécus et échanges avec le Dr. Gilles Chamberland, psychiatre, et Louise-Marie Lacombe, auteure du livre « Expertises »

DÉTAILS ET INSCRIPTIONS
  • Date : le samedi 10 novembre 2018
  • Heure : de 9 h à 15 h
  • Lieu : Cosmodôme
  • Adresse : 2150, autoroute des Laurentides, Laval
  • Coût : 25 $/professionnels  ou  10 $/membre AFPAD
  • Inscriptions obligatoires : administration@afpad.ca  /  (514) 396-7389
  • Date limite d’inscription : 7 novembre 2018
Google Map - Cosmodôme (Laval)

Source : AFPAD

Acquittement de Bettez : la couronne ne va pas en appel


TROIS-RIVIÈRES | Le directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) annonce qu’il n’ira pas en appel dans l’acquittement de Jonathan Bettez survenu le 12 octobre dernier.




Jonathan Bettez avait été acquitté de possession de pornographie juvénile au palais de justice de Trois-Rivières.

Après une analyse du dossier, le DPCP confirme qu'il ne porte pas en appel la décision.

Le juge Jacques Lacoursière avait invalidé les mandats de perquisition contre Jonathan Bettez à la suite d’une requête de la défense en ce sens.

Le tribunal a décrété que les informations obtenues dans le dossier ne pouvaient être considérées comme des éléments de preuve puisqu’elles avaient été obtenues de manière illégitime par les policiers, acquittant par le fait même Jonathan Bettez de toutes les accusations qui pesaient contre lui.

Dans son jugement, le juge Lacoursière mentionne que les mandats de perquisition avaient été obtenus dans le cadre de l’enquête sur la disparition de Cédrika Provencher, alors que Jonathan Bettez était considéré comme le principal suspect dans cette affaire.

C’est en fouillant à l’intérieur des appareils électroniques de ce dernier que les policiers ont découvert des fichiers – ou des traces de fichiers – relatifs à de la pornographie juvénile.

Or, comme ces informations n’ont pas été obtenues avec le bon mandat, le juge Lacoursière a mentionné que les policiers avaient commis une importante erreur et une violation grave des droits de l’accusé.

Changement d'heure dans la nuit de samedi à dimanche



Dans la nuit de samedi à dimanche, toutes les horloges devront être reculées d’une heure. Ainsi, à 2 h, heure normale, il sera 1 h. Le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) invite la population à vérifier les piles des avertisseurs de fumée avec le retour à l'heure normale.






Le SIM a rappelé vendredi qu’en vertu du Règlement sur le Service de sécurité incendie de Montréal, un propriétaire doit installer des avertisseurs de fumée à chaque étage d'un logement et les remplacer au plus tard 10 ans après la date de fabrication.

L'entretien de l'appareil, incluant le remplacement de la pile, doit être effectué par l'occupant de l'habitation. Dans les édifices à logements et les condos, les propriétaires doivent tenir un registre de la vérification annuelle des avertisseurs de fumée, tout comme pour la vérification du système d'alarme-incendie du bâtiment.

Samedi, des membres du SIM, accompagnés d’étudiants de l'Institut de Protection Contre les Incendies du Québec (IPIQ), de l'Académie des pompiers et du collège Montmorency effectueront des vérifications d'avertisseurs de fumée dans plusieurs secteurs de l'agglomération de Montréal. En plus de sensibiliser les citoyens, ils remettent parfois des piles et des avertisseurs de fumée.
Agglomération de Montréal (2006)

Le Canada indifférent au sort des chrétiens d'Orient


Les communautés chrétiennes de la Syrie et l'Irak sont menacées d'extermination sans que le Canada et la communauté internationale fassent quoi que ce soit pour leur venir en aide. 

Source photo : CCO

C'est ce que déplore la journaliste canadienne Susan Korah dans un article paru dans le journal Convivium le 1er octobre dernier.

Selon le National Review, cité par Mme Korah, le nombre de chrétiens en Syrie est passé de 1,5 million à 500 000 depuis le début du conflit. À Alep, qui abritait la plus grande population chrétienne du pays, leur nombre est tombé de 150 000 à 35 000, ce qui représente une baisse de plus de 75 %. En Irak, au rythme où vont les choses, le christianisme pourrait disparaître d'ici 2020.

Susan Korah parle notamment du dernier camp de réfugiés chrétien, l'Ashti 2, à Erbil, en Irak, qui a été démantelé au début de septembre, faute d'avoir reçu suffisamment de fonds pour se maintenir en activité. 

Les chrétiens irakiens, victimes au départ des atrocités commises par l'État islamique, peuvent toujours retourner dans leurs villes et villages, mais ils craignent à juste titre être la cible de poches de résistance islamistes. Aucun d'eux ne souhaite par ailleurs être transféré dans des camps de l'ONU, là où ils risquent d'être intimidés par les musulmans qui y sont majoritaires.

L'ironie est que l'un des rares gouvernements qui se portent à la défense des chrétiens est honni par les États libéraux de l'Union européenne. Il s'agit de la Hongrie de Viktor Orban, considéré comme un suppôt de l'extrême droite parce qu'il a fermé ses frontières aux réfugiés de l'Afrique. Par l'entreprise du programme Hungary Helps, le gouvernement hongrois offre un soutien permanent aux chrétiens qui retournent dans leur pays d'origine.

Viktor Orbán
Tristan Azbej, le secrétaire d'État de la Hongrie, était justement de passage à Ottawa en juin où il a rencontré des responsables du gouvernement Trudeau pour parler entre autres du sort des chrétiens d'Orient. Rien ne semble être ressorti des discussions, selon Susan Korah.

Le gouvernement canadien s'est empressé de reconnaître deux génocides perpétrés contre les Rohingyas et les Yazidis. Les Rohingyas ont même reçu 346 millions du fédéral, mais aucune enveloppe n'a été accordée spécifiquement aux chrétiens. Seul un communiqué d'Affaires mondiales Canada, daté du 19 juillet 2016, fait état d'une aide de 1,6 milliard à l'Irak, mais sans préciser si des fonds allaient être alloués à la cause chrétienne.

Coupable d'agression sexuelle : l’acteur Bill Cosby condamné à une peine de 3 à 10 ans de prison


Norristown | L’acteur américain Bill Cosby a été condamné mardi à une peine de trois à dix ans d’emprisonnement pour agression sexuelle par un juge de Pennsylvanie, dans le nord-est des États-Unis.




Au prononcé de la peine, qui devra être exécutée à l’isolement, le comédien de 81 ans, reconnu coupable par un jury en avril, n’a pas réagi.

L’acteur déchu a été reconnu coupable de l’agression sexuelle d’Andrea Constand un soir de 2004 à son domicile.

Plus tôt mardi, le juge Steven O’Neill avait ordonné que Bill Cosby soit inscrit, à vie, sur le registre des prédateurs sexuels violents de Pennsylvanie, accédant à la demande du procureur Kevin Steele.

Juge Steven O'Neill
Il a ainsi suivi l’avis de l’expert de l’autorité compétente (SOAB), Kristen Dudley, qui avait clairement indiqué, dans son rapport et à l’audience lundi, que l’homme de télévision et humoriste présentait, selon elle, un risque de récidive.

Une nouvelle humiliation pour le comédien, dont la peine sera la première post-Weinstein, après ce qui fut présenté comme le premier verdict #MeToo, du nom du mouvement anti-harcèlement.

Alors qu’il en avait la possibilité, Bill Cosby n’a pas souhaité s’exprimer avant le prononcé de la peine.

Lundi, le magistrat avait annoncé que l’accusation et la défense s’étaient entendues pour que les trois chefs d’accusation soient réunis en un seul.

L’agression à caractère sexuel, assortie d’une circonstance aggravante, le seul chef retenu désormais, n’est passible que de dix ans d’emprisonnement, alors que Bill Cosby risquait jusqu’ici théoriquement 30 ans de réclusion.

Mais même une peine réduite serait une épreuve pour le comédien de 81 ans, amoindri physiquement et désormais quasiment aveugle.

Il y a encore cinq ans, Bill Cosby était considéré comme l’une des figures morales les plus éminentes des États-Unis, parmi les premiers acteurs noirs à avoir connu le succès, mais aussi militant inlassable du mouvement des droits civiques.

Depuis, des dizaines de femmes l’ont accusé publiquement de les avoir agressées sexuellement, des faits prescrits à l’exception du cas de Mme Constand, le seul qui ait donné lieu à des poursuites pénales.

Sa réputation est d’ores et déjà ruinée, ensevelie sous les témoignages qui l’ont dépeint invariablement comme un prédateur sexuel au mode opératoire bien rôdé, qui comprenait, très souvent, l’administration de puissants sédatifs.

« Tant de douleur »

L’après-midi de lundi avait été consacrée aux dernières plaidoiries ainsi qu’aux témoignages d’Andrea Constand et ses proches.

La victime, Andrea Constand
« L’impact de cet événement ne disparaîtra jamais », a dit, d’une voix posée, la soeur de la victime, Diana, qui vit aujourd’hui au Canada.

« Je vis avec mon traumatisme au jour le jour », a expliqué la mère d’Andrea Constand, Gianna. « Cet événement a engendré tant de douleur et de tristesse dans ma vie. »

« Tout ce que je demande, c’est justice, comme il plaira au tribunal », a dit simplement lundi Andrea Constand, avant de reprendre sa place dans le public.

« Quand l’agression a eu lieu, j’étais une jeune femme pleine de confiance, tournée vers un avenir plein de possibilités », a écrit la victime dans sa déclaration d’évaluation, fournie au tribunal.

« Aujourd’hui, presque 15 ans plus tard », a-t-elle poursuivi, « je suis une femme d’âge mûr (45 ans) qui a été en mode pause durant l’essentiel de sa vie d’adulte, dans l’incapacité de se remettre ou d’aller de l’avant. »

Lors de sa plaidoirie, le principal avocat de Bill Cosby, Joseph Green, a appelé le juge à se montrer clément, tant dans la peine que sur la qualification de prédateur sexuel violent.

« M. Cosby n’est pas dangereux », a dit le conseil. « Les hommes aveugles de 81 ans, qui ne sont pas autonomes, ne sont pas dangereux. »

Des arguments balayés par le procureur du comté de Montgomery, Kevin Steele, pour qui l’âge n’est pas une excuse.

« Il devrait avoir un passe-droit parce que cela a pris si longtemps pour en arriver là ? », s’est-il insurgé. « Personne n’est au-dessus de la loi. »

Le procureur a réclamé le maximum désormais possible, soit dix ans.

Après le prononcé du verdict, en avril dernier, l’ancien avocat de Bill Cosby, Tom Mesereau, avait clairement indiqué que le créateur du Cosby Show ferait appel de sa condamnation, quelle qu’elle soit.

Joseph Green ne s’est lui, pas exprimé sur le sujet.

La loi de Pennsylvanie prévoit que si le condamné annonce son intention de faire appel dès le prononcé de la peine, le juge peut le laisser libre sous caution en attendant l’examen de cet appel.

Bill Cosby pourrait donc ressortir libre du tribunal de Norristown mardi, bien qu’ayant été condamné à une peine de prison.

Une fillette mordue par un coyote dans un parc de Montréal



Une fillette en bas âge a été mordue par un coyote samedi en début de soirée dans un parc du nord de Montréal.






Le Service de police de la Ville de Montréal a confirmé qu’un appel à ce sujet avait été logé au 911 à 18h30.

L’incident est survenu au parc des Hirondelles dans le quartier Ahuntsic.

L’enfant, qui a été blessée légèrement à une jambe, a été conduite à l’hôpital par son père, a indiqué Jean-Pierre Brabant, du SPVM, ajoutant que l’événement a été rapporté à la Ville de Montréal qui gère ce genre de dossier.

Selon des témoins rencontrés par la police, le coyote aurait été effrayé, se serait mis à courir et aurait mordu la fillette dans sa fuite.

Des patrouilleurs du SPVM ont tenté de localiser l’animal mais en vain.